Faits divers
1

Les services de la sûreté régionale de Labé chargés par un citoyen pour extorsion de fonds

11 mai 2017
190 Views
0 Comments
3 minutes read
Les services de la sûreté régionale de Labé chargés par un citoyen  pour  extorsion  de  fonds

Le sieur Ibrahima Diogo citoyen de Pita est venu charger chez nos confreres de la Radio Espace Foutah, les services régionaux de sécurité de Labé au sujet de sa moto volée et pour laquelle, les représentants de la loi lui ont habilement extorqué la rondelette somme d’un million pour qu’il puisse reprendre son engin.

Pour la petite histoire, c’est un de ses neveux qui aurait détourné la moto sous prétexte qu’il exécutait une commission maternelle avant d’échouer à Labé avec le noir le dessein de l’échanger contre 5 millions .Aux dires des hommes de ‘’loi ‘quand le jeune neveu a été appréhendé la moto était en gage car l’hypothétique acheteur aurait engagé un million pour avancer l’achat. A la sureté les agents demandent le contact du propriétaire réel et l’appellent pour lui apprendre que sa moto a été retrouvée et lui enjoignent de se présenter avec ses pièces ce qu’il fit tout heureux.

Le 24 Avril dernier après vérification tout est conforme sauf que la moto ne bouge pas si le million ‘’engagé’’ n’est pas rendu intime Abdoulaye Bangoura agent en charge du dossier. L’homme n’est pas d’accord et manifeste son refus avant de réaliser qu’il n’irait nulle part avec sa moto sans payer.

Il décide le cœur lourd de payer la moitié mais exige une preuve de ce versement alors l’agent Bangoura produit un papier (dont notre rédaction détient une copie) portant sa propre signature . Pour le reliquats, le montant devait être versé par la mère du jeune ‘détourneur » mais cette dernière ayant la mise en liberté de son fils décida de renoncer au voyage de Labé.

Profitant d’une affaire sociale à Pita où Bokar Biro Keita directeur régional des services de sûreté prenait part quelques jours après, le sieur Diogo tente de parlementer en vain et se voit obliger de lui verser les 500 000 GNF restants qu’il s’empresse de casquer. Joint au téléphone Mr Keita a prétexté être en réunion le reste de la journée du jeudi.

Également joint au téléphone l’inspecteur Bangoura a reconnu avoir produit le document exhibé par le plaignant tout en ramenant notre rédaction à sa hiérarchie pour toute question supplémentaire. Aux dernières nouvelles le plaignant exigerait la restitution de son million.

Chose curieuse toutefois, le gageur cité dans l’affaire ,nul n’a vu à quoi il ressemble à moins qu’il n’existe que dans la tête des agents de la sureté.

Ousmane Koumanthio Tounkara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *