Actualité
Like

Labé : trois mois après son entrée en vigueur, le port obligatoire de casques tient toujours

21 juin 2017
705 Views
0 Comments
3 minutes read
Labé : trois mois après son entrée en vigueur, le port obligatoire de casques tient toujours



Trois mois après l’entrée en vigueur du port obligatoire de casques par les conducteurs de motos à Labé, l’heure est au bilan. Des citoyens à la sécurité routière, en passant par l’hôpital et le syndicat des taxis-motos, le bilan est globalement satisfaisant ; bien que le préfet de Labé, Elhadj Safioulaye Bah, lui, parle de relâchement par endroit. C’est le 1er mars 2017, sur ordre du ministère des Transports que le port du casque pour les engins à deux roues a été rendu obligatoire dans le centre urbain de Labé.

Plus de trois mois après cette décision, Mouctar Bakayoko, citoyen, rappelle les avantages du port de casque. En portant le casque, « le soleil ou la pluie ne va pas t’empêcher de rouler. Je soutien absolument la mesure. Depuis qu’ils ont lancé cette opération, je me sens vraiment réconforté », indique-t-il.



Chez le syndicat des taxis-motos, Mory Diakité estime que le port de casque est une réussite surtout au niveau de leur corporation. « Entre 95 et 98% des conducteurs portent un casque. Mais le matin vers 6 heures, certains n’acceptent pas de porter leur casque », regrette-t-il.

Le commissaire spécial de la Sécurité routière affiche également un sentiment de satisfaction. « La règle a été respectée, tous les conducteurs des engins à deux roues portent désormais leurs casques. Même les femmes et les autres motards obéissent à la décision, parce que le regard est braqué sur tout le monde », se réjouit le commandant Tidiane Sanoh.

Même son de cloche à l’hôpital régional de Labé. Depuis l’entrée en vigueur de la mesure, « des accidents [impliquant des conducteurs de motos] ont été enregistrés mais pas un seul traumatisme crânien », souligne pour sa part l’urgentiste Souleymane Baldé.




À la veille du lancement de la campagne sécuritaire, le préfet de Labé, Elhadj Safioulaye Bah, avait invité dans un communiqué les citoyens au strict respect de la mesure. « C’est fut une bonne mesure qui a été prise parce que cela a sauvé la vie de beaucoup personnes qui ont fait des accidents. Mais je me rends compte qu’il y a un relâchement. Il faudrait que tout le monde sache que c’est une mesure prise pour la protection » des usagers, rappelle-t-il.
©Foutanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *